Pseudo / Mot De Passe


Durée / Memoriser Mot De Passe
Menu

Login

Le Clan



Online (0) :


Présentation
Les origines de Cyrilius
L'enquete
"Ayez Pitié de moi!"
Le dernier rampart
Faux semblant
Sables Trop Mouvants
Incident sur le Rebecca IV
Piège de Métal
Tête à tête
Lourde Traitrise
INCIDENT SUR LE REBECCA IV
Par Kalhan

 

C'était l'heure du repos, le Capitaine Cyrilius avait mis le Rebeca IV sur pilotage automatique, mais ne perdait pas de vu ses instruments de bord. Le Commandant Kalhan travaillait dans son bureau, le Commandant Pil_Dragon entretenait son corps en salle de musculation. La plupart des Sergents et Lieutenant faisaient une sieste, quelques uns jouaient aux cartes. Parmi ces derniers, on trouvait leLieutenant Djaggernaut et le Sergent zOU.
Djagg. dit alors à zOU :

- "Tu y crois toi que Kal notre Commandant ait une liaison avec Fred ?"

- "Ch'ai pas, ça paraît gros quand même, t'as déjà vu la chambre de notre Commandant ? on dirait vraiment une chambre de mec, posters de femmes à poils et j'en passe."

- "T'as vu sa chambre ???? "

- "Ouaip, disons par hazard, je me rendais à son bureau pour lui remettre ma demande pour passer au grade de Capitaine et..."

C'est à ce moment que la sirène d'alarme se mit à hurler dans tout le vaisseau.

- "Qu'est ce c'est que ce bordel", s'exclama le Lieutenant Djagg.

Une voix s'éleva des interphones du Rebecca IV

- "Ici le Capitaine Cyrilius, tous le monde sur le pont principal, ce n'est pas un exercice, je répète, ce n'est pas un exercice."

En moins de deux minutes, tous le clan était réunis sur le pont principal, qui était aussi la salle de pilotage.

Le Commandant Pil_Dragon, couvert de sueurs et encore en survêtement de sport prit la parole :

- "Mes amis, une chose affreuse vient de se produire, le Sergent Sylas était dans la salle des machines, dans les sous sols de notre vaisseau pour des contrôles de routine, et il fût attaqué par ... une chose, une sorte de monstre, il n'a pas vraiment pu nous éclairer sur le sujet, il était encore sous le choc, mais ses blessures ne laissent aucun doute, la bête est dangereuse".

Le Lieutenant Tassadar intervint :

- "Et où se trouve le Sergent Sylas actuellement ?"

- " Le Commandant Kalhan l'a conduit à l'infirmerie pour lui donner les premiers soins, mais il devra au plus vite rejoindre un hôpital, nous sommes déjà en route", lui répondit Pil_Dragon.

- " Mais avant tout", continua le Commandant, "il faut occire cette bête féroce, je me demande toujours comment elle a pu monter dans notre vaisseau"

L'écran principal de la salle de pilotage vient de s'allumer, on y vit le Commandant Kalhan et à ses cotés,  le Sergent Sylas dans un sale état, couché sur le lit de l'infirmerie.

- " Sylas est très sérieusement blessé", commença Kalhan, " Il faudra l'opérer au plus vite, j'espère que nous arriverons rapidement à la frégate médicale de Mosespa. Le Sergent a pu m'éclairer un peu plus sur ce monstre, il serait très rapide et agile, de taille humaine, et possèderait une mâchoire impressionnante. Heu, Cyrilius, tu as bien fermé tous les sas conduisant dans la salle des machines ?"

- " Oui, bien sûr Commandant", répondit l'interpellé.

- " Bien", continua Kalhan " La bête est prise au piège, il nous reste à la chercher et à la tuer, mais attention, nous sommes dans un vaisseau, et la moindre     balle perdu ou la moindre explosion peut créer une dépression d'air et faire  exploser notre cher Rebecca IV, donc allez y mollo, surtout dans la salle des     machines, prenez tous un chaigun avec des épines empoisonnées, les fameux dart rifle, on essayera de l'avoir comme çà, Pil tu t'occupe de tout ça, moi je     reste avec Sylas."

- " Ok, Kalhan", répondit Pil_Dragon, "tous le monde à l'armurerie, prenez tous  une armure moyenne, un chaingun et quelques chargeurs de dart rifle,      Cyrilius tu reste ici, je te tiendrai au courant de notre progression."

Après être passé à l'armurerie, ils se retrouvèrent tous devant l'entrée principale de la salle des machines.

- " Bon", commença Pil_Dragon, " Fredopal, tu prends Djagg, zOU, Batcop et Redneck avec toi, et tu te rends a l'entrée sud, on restera en liaison radio, Angelcrew, Maverick, Pit et Tassadar, vous restez avec moi, on aurait bien eu besoin du Capitaine Jcc, mais il est encore parti pour instruire quelques tribus mineures, on se passera de lui, de toutes façon son job est plus qu'important."

L'équipe du Lieutenant Fredopal, après avoir atteint sa position, se teint prêt.

- " Ici Fredopal, Commandant vous me recevez ? nous sommes prêt, j'attends vos ordres".

- " 5 sur 5 Fredopal", répondit Pil_Dragon, " vous entrerez dans la salle des machines, vous refermerez la porte derrière vous, et vous chercherez la bête de façon discrète, je veux un rapport toutes les deux minutes, bien compris ?"

- " Bien compris Commandant", répondit Fredopal

Les 2 équipes, comme dans un concerto, ouvrirent chacune leur sas, entrèrent, le refermèrent  et commencèrent  leur longue progression, de manière très silencieuse.

- " Ici Fredopal, nous arrivons à la pompe à injection thermo-liquide du réacteur principal, rien à signaler"

- " Bien reçu, continuez votre progression, c'est le calme plat de notre coté."  répliqua Pil_Dragon

L'équipe de Fredopal continua sa progression, quand à un moment un bruit suspect les fit stopper.

- " Tous à couvert", ordonna Fredopal

Ce dernier osa jeter un œil par dessus la citerne d'azote liquide où s'était réfugiéle groupe, et là il le vit, il était bien de proportion humaine, une peau écaillée de couleur noir écarlate, des mains à la place des pieds, une mâchoire énorme d'où on apercevait d'immenses dents pointues, deux grandes cornes au sommet de son crâne, et apparemment il était imberbe , il se déplaçait de façon recroquevillée. Il était en train de s'en prendre à l'accouplement négatif du système de propulsion hydro-électrique. C'était cela le bruit suspect qu'avait entendu le groupe, le monstre essayait de mordre tout ce qui se trouvait à sa portée.

- " Merde, il vas tout bousiller ce con", lança Fredopal

- " Fredopal à Pil_Dragon, nous avons trouvé le monstre, il est en train d'essayer de bouffer tout le circuit de propulsion, j'attend vos ordres Commandant "

- " Bien," dit Pil_Dragon, " gardez votre position, nous allons essayer de  le prendre en sandwich, prévenez au cas où il bougerais de sa place actuelle."

Trois minutes passèrent, le monstre continua son festin tranquillement, lorsqu'une voix sorti du talkie de Fredopal.

- " Ici Pil_Dragon, on devrait être à environ 10 mètres devant vous, nous voyons le monstre, tenez vous prêt nous allons attaquer."

- " Ok, bien reçu, nous nous tenons pr... merde, je crois qu'on est repéré,  il tourne la tête dans tous les sens l'air très méfiant "

- "  C'est le moment, A l'ATTAQUE ", cria Pil_Dragon

Les 2 équipes sortirent de leur planque et chacun pointa son arme vers la bête. Cette dernière hurla à la mort lorsque les chainguns commencèrent à crépiter, mais le monstre aussi rapide qu'un félin fit un saut gigantesque grâce à ses quatre mains pour tomber juste sur le Lieutenant Redneck, ses crocs s'enfoncèrent dans son épaule, toutes les armes se tûrent de peur de blesser Red., Le Lieutenant Tassadar s'élança pour tirer sur le monstre à bout portant,  mais ce dernier refit un saut monumental, qui l'envoya à une dizaine de mètres au dessus, s'accrocha à des conduites, et rentra dans un conduit de ventilation.

Tout le monde leva les yeux, et regarda le monstre s'enfuir, ils se retrouvèrent impuissants face à ce changement de situation. 

Le Commandant Pil_Dragon pris son talkie

- " Cyrilius tu me reçois ? "

- " Oui, Commandant, je vous écoute", répliqua Cyrilius

- " Nous avons vu le monstre, il a blessé le Lieutenant Redneck, je crois que nous l'avons touché, il y a une substance bleuâtre sur le sol, s'il peut saigner il peut mourir, et j'espère que le poison de nos balles aura raison de lui. Tu peux me dire où vas le conduit de ventilation au dessus des circuits de propulsions ? c'est par là qu'il s'est enfuit."

- " Attendez Commandant, je consulte le plan... Ah oui, le conduit rejoint directement le hangar des vaisseaux personnels et de transports de troupes."

- " Bien", continua Pil_Dragon, " Cyrilius tu préviens le Commandant Kalhan qu'elle aura bientôt un nouveau patient, je charge le Sergent Maverick de lui ramener Redneck, il n'a qu'une blessure superficielle je pense, mais il ne faudrait pas que ça s'infecte, son armure l'a bien protégé, mais les crocs ont quand même réussi à passer le métal"

Le Commandant Pil_Dragon se tourna alors vers Maverick et lui dit :

- " Alors Sergent bien compris ? Et rejoignez nous sur le pont principal, après que vous ayez confié le Lieutenant aux bons soins du Commandant Kalhan."

- " Reçu", répliqua Maverick

Et ce dernier parti en emmenant Redneck sur ses épaules. Pil et son équipe rejoignirent le Capitaine Cyrilius sur le pont principal.

- " Cyrilius, fait apparaître les images du hangar, grâce au caméras de surveillance on le verra peut être, à moins que le poison ne l'ait déjà tué, et que son corps repose dans le conduit de ventilation"

A ce moment on vit sur l'écran le monstre, il courrait dans tous les sens et avait l'air en plein état de ses moyens.

Le Lieutenant Djaggernaut intervint alors :

- " Mon Commandant, ce poison est censé affaiblir n'importe qui en moins deux minutes et le tuer en moins de cinq, j'ai jamais vu quelqu'un résister aussi longtemps, je penses qu'il doit être immunisé."

- " Oui il doit être immunisé ", répéta Pil_Dragon, " mais il doit bien avoir un moyen de buter de fils de pute nom d'un chien", s'emporta t-il ensuite.

Cette dernière réplique laissa tous le monde sans voix, d'habitude le Commandant est toujours calme et très poli, mais vu la situation difficile de garder son calme, çà la plupart l'avait compris.

Le Sergent zOU prit alors la parole :

- " Il y a un moyen Commandant, mais il faudra me laisser carte blanche, je vais entrer dans le hangar et voir ce que je peux faire"

- " Hors de question", répondit Pil_Dragon, " vous allez vous faire déchiqueter"

- " Je vous assure que non", le rassura zOU, " je sais exactement ce que je vais faire, je ne peux vous en parlez, vous ne m'en croiriez pas capable, mais laissez moi essayer Commandant, je suis sûr de réussir, et le seul à y pouvoir"

- " Cyrilius", dit alors Pil, " met moi en liaison avec le Commandant Kalhan  à l'infirmerie"

Kalhan apparût alors sur l'écran principal, elle était entrain de soigner l'épaule de Redneck, ce dernier torse nu devait beaucoup souffrir.

- " Kal ? " appela Pil_Dragon

Kalhan se retourna et dit :

- " Oui Pil ? qu'est ce qui se passe ?"

- " On à un petit problème, le monstre est à priori immunisé contre le poison de nos balles, il s'est enfuit par un conduit de ventilation, il se trouve dans le hangar, j'avoue ne pas trop savoir quoi faire, inutile de rentrer tous dans le hangar pour essayer de le tuer, il est bien trop rapide pour nous, et on risquerai d'avoir encore plus de blessés, même des morts, ça je me le pardonnerai jamais. Et... heu...

- " continu Pil, je t'écoute attentivement" objecta Kalhan

- " Ben, c'est le Sergent zOU... Il prétends avoir un moyen de tuer la bête, il refuse de nous en parler, il veux carte blanche pour pénétrer seul dans le hangar, je suis pas trop d'accord, qu'est-ce que t'en penses ?"

- " Ce que j'en pense ? " s'exclama Kalhan " mais il est complètement fou, voir sucidaire. Approche un peu zOU, que je te voie sur mon écran, explique moi ce qui se passe dans ton esprit"

zOU s'approcha, et prit la parole :

- " Mon commandant", commençant t-il, " je connais un peu ce genre de monstre, dans mon ancienne tribu j'en tuait dix du même type par jour, bon peut être que les monstres que je traquait n'était pas aussi féroce, mais je sais ce qui se passe dans leur tête, on est à la fois prédateur et proie, mais ne jamais montrer au monstre qu'on est une proie, çà il le sentirai rapidement, je suis sûr d'avoir l'état d'esprit pour occire ce monstre, laissez moi y aller Commandant Kalhan"

- " Cyrilius", dit alors Kalhan, " vérifie sur l'écran de contrôle ce que fait le monstre je te pris "

- " Oui, mon commandant", répliqua Cyrilius, " là je le voie, il est entrain de démolir tous nos vaisseaux de transport avec sa mâchoire impressionnante"

- " En effet", répondit Kalhan, " chaque seconde compte, bon d'accord zOU je te donne carte blanche, mais tu te fait accompagner par un soldat expérimenté, Pil et le reste des hommes restent  prêt à intervenir devant le sas principal du hangar"

- " D'accord Kal ", maugréa Pil_Dragon, certain que ce soit pas la bonne solution, " et pour celui qui accompagnera zOU dans cette entreprise sucidaire ? le Lieutenant Fredopal peut être ? "

Tous le monde avait remarqué que cette dernière question avait été posé de manière ironique.

- " Non " répliqua Kalhan " Je pense que le Lieutenant Tassadar fera très bien l'affaire"

Malgré la situation, certains avait un petit rictus au lèvres, pourquoi avoir préféré Tassadar à Fredopal, quelques uns avait compris, mais ne dirent mot, qui voudrait envoyer son amant en expédition sucidaire ?

- " Bon", continua Kalhan " zOU, qu'est ce qu'il te faut comme arme ?"

- " Une lance et un couteau"  répondit l'interpellé

Dans l'assemblée on entendit une vague de soupirs, le désespoir se faisait voir sur la plupart des visages.

- " Je doit avoir çà dans mon stock", répondit le Lieutenant Djaggernaut, l'armurier du clan. " je vais chercher çà de suite "

Djagg. parti chercher le nécessaire et revint très vite.

- " Tiens zOU, la lance la plus pointue et le couteau le plus tranchant de mon magasin, fais pas le con hein ? reviens nous vite, on a besoin de toi"

- " T'inquète pas ami Djaggernaut", répliqua zOU " aujourd'hui n'est pas mon heure pour la mort, je compte revenir rapidement et fêter notre victoire"

zOU enleva aussi son armure, il dit que pour le tuer il faut être le plus rapide possible.

Tassadar s'approcha alors de zOU :

- " zOU ? tu sais vraiment ce que tu fait ? parce que moi je veux bien t'accompagner, mais j'ai pas trop envie de crever tu vois"

- " Pas d'inquiétude Tass" lui répondit zOU, " çà sera moi qui fera face à la bête, tu t'occupera de faire diversion si par malheur elle me tombait dessus pour me déchiqueter, c'est bien pour çà je suppose que le Commandant Kalhan ne voulait pas que j'y aille seul"

Tous le groupe arriva devant le sas du hangar.

- " Nous sommes arrivé ", commença Pil_Dragon, "allez y, n'oubliez pas nous restons ici, en cas de problème n'hésitez pas à nous appeler. Bonne chance à vous deux, zOU et Tassadar, revenez moi très vite."

Pil serra la main de nos deux compères, et appuya sur le bouton d'ouverture du sas, zOU armé de sa lance et Tassadar de son chaingun entrèrent, la porte se referma derrière eux.

Cyrilius, toujours en salle de pilotage, rentra en liaison avec zOU :

- " zOU ? attention, il est dans la portion nord-est du hangar, il s'en prend violemment au vaisseau personnel de Batcop"

- " Bien reçu Capitaine", répliqua zOU, " nous y allons de suite"

Nos deux soldats avancèrent prudemment, puis à un moment il le virent. Il était bien entrain de mettre le vaisseau de Batcop en charpie.

" Bon", commença zOU, " Tassadar tu reste ici, tu n'intervient que si j'échoue, ok ?"

- " Ok", répondit Tass. avec un gloussement très perceptible.

zOU s'approcha avec précaution du monstre. Il y allait de manière très subtile, tel un chasseur qui veut surprendre sa proie. Arrivé à environ deux mètres du monstre, il le mit en joue avec sa lance. La bête avait ressenti sa présence, se retourna et sauta.

zOU rapide comme l'éclair l'évita de justesse et alla se réfugier derrière des contenaires. Tassadar s'élançà alors et commença à tirer sur le monstre.

- " NON ", cria zOU

La bête sauta à nouveau, ses deux mains du niveau inférieur atteignirent la poitrine de Tassadar avec une force fulgurante, ce dernier fut expulser violemment une dizaine de mètres derrière. Le souffle coupé. Tassadar resta immobilisé. Le monstre s'approcha de lui, de la bave coulait de sa mâchoire.zOU sortit de sa planque et commença à provoquer le bête, on ne pourra pas dire de lui qu'il n'aura rien fait pour sauver Tassadar :

- " Hé, salle bête, frotte toi plutôt à quelqu'un de valide, aller viens, viens, montre moi ce que tu sais faire."

La bête se retourna vers zOU. mais ne bougea pas. Tous deux se regardèrent quelques secondes dans le blanc des yeux, comme si l'un voulait sonder l'autre. Le monstre émis alors comme un rictus, ouvrit sa mâchoire et porta un cri si strident qu'on à du l'entendre dans tout le vaisseau. Le cœur de zOU battait la chamade, il n'avait jamais eu aussi peur de toute sa vie, mais ne le montra aucunement. Le talkie de zOU se mit à hurler :

- " Ici Pil_Dragon, nous arrivons à ta rescousse"

- " NON", répliqua zOU," laissez le moi, maintenant c'est une histoire entre lui et moi, je lui est montré que je n'ai pas peur et que je suis le plus fort, surtout ne bougez  pas"

zOU sortit son couteau, à ce moment la bête sauta sur lui, d'un mouvement rapide le Sergent l'esquiva et en profita pour lui asséner un coup tranchant aux niveaux des omoplates. Ca le ralentira quelques secondes pensa zOU, ce qui lui permettra de trouver une planque, pour l'avoir par surprise. Il courut dans le hangar en slalomant entre les vaisseaux de transport, il s'arréta à l'extrême sud devant l'immense sas extérieur. Il entendit un bruit derrière lui.

- " MERDE", cria t-il

A peine s'est-il retourné, que le monstre était sur lui, et le plaqua au sol, zOU en profita pour lui enfoncer son couteau au niveau de l'estomac. Et là, c'est comme si l'image s'était figé, zOU couché par terre sur le dos, avec le monstre presque couché sur lui, il sentait son haleine fétide. Les bras allongé au maximum, zOU tenait le couteau qui était enfoncé dans l'estomac de la bête, grâce à ceci, ses mâchoires n'arrivaient à atteindre aucune partie de son corps. Cette pose durait depuis une minute, le monstre s'affolait de plus en plus, zOU ne tiendrai plus très longtempsdans cette position, et il se rendait compte que s'il lâchait, sa mort serai rapide. zOU tourna légèrement la tête vers la gauche, une idée lui vint à l'esprit. Il activa tant bien que mal son talkie :

- " Capitaine Cyrilius vous m'entendez ?", sa voix était faible

- " Oui zOU, je t'entends, mais assez mal, tu vas bien ?"

- " Disons que je suis au mauvaise posture devant le sas extérieur, justement si tu pouvais l'ouvrir çà m'arrangerait".

- " Tu es sûr que çà vas bien zOU ? ta voix est faible"

- " Discutez pas Capitaine, ouvrez ce foutu sas, je vous en pris"

Cyrilius s'empourpra :

- " Mais tu vas être aspiré par le vide de l'espace et..."

- " AHHHHHHHHH, je tiens plus, soit vous ouvrez le sas, soit je meurs dans 2 secondes"

zOU entendit le bruit de l'ouverture du sas, il se sentait déjà entraîné. Le monstre et lui commençait déjà à glisser vers cette "sortie". L'aspiration devenait de plus en plus forte, dans quelques secondes ils seront expulsé du vaisseau dans l'espace sidéral. Des objets de toutes sortent volaient dans tous les sens. Puis une voix se fit entendre à quelques mètres du duo :

- " zOU, fais gaffe je vais tirer"

C'était Tassadar, il se tenait à une rambarde de sécurité d'une main, de l'autre il pointait son arme vers le monstre. Tout se passa très rapidement, Tass. tira sur le monstre, ce dernier lâcha prise, zOU lui envoya un violant coup de pied dans l'abdomen, ce qui l'approcha encore plus, de l'ouverture extérieure. Tassadar se jeta sur zOU pour le retenir, il lui prit le bras. De sa main libre, Tass. chercha une prise, il en trouva une, c'était une conduite de plutonium. Malheureusement, le monstre avait aussi trouvé une prise, il s'y tenait tant bien que mal.

- " Je suis content d'avoir travaillé avec toi zOU", dit Tassadar, " on se retrouvera en enfer."

A ce moment, un énorme contenaire passa rapidement à coté d'eux, il s'en est fallut d'un cheveu, le monstre eut moins de chance qu'eux, il le reçût en plein thorax, il disparût dans le vide interstellaire.Le sas commença à se refermer, un sourire de victoire se lisait sur les visages du Sergent zOU et du Lieutenant Tassadar. Lorsque le sas fût complètement refermé, le talkie de zOU se mit à crépiter :

" Ici le Capitaine Cyrilius, j'ai assisté à toute la scène sur mes moniteurs, dès que j'ai vu le monstre se faire happer par le vide de l'espace, j'ai refermé le sas."

" Merci Capitaine", dit tant bien que mal zOU.

Ce dernier avait l'air très mal au point. Pil_dragon et son équipe arriva, ils congratulèrent tous les deux héros du jour.

zOU s'adressa à Djaggernaut :

" Tu vois je suis toujours en vie, j'avais pas rendez vous avec la mort aujourd'hui."

zOU ajouta autre chose mais en s'adressa à tous le monde :

" Il y a un troisième héros...."

Toute l'assemblée se tût ne voyant pas trop où zOU voulait en venir.

" Ben, le contenaire", continua zOU, " sans lui, Tass. et moi serions déjà en enfer"

Tous le monde ria aux éclats, même après ce qu'il vient d'endurer, zOU avait toujours son sens de l'humour incomparable. Voilà comment le Sergent zOU et le Lieutenant Tassadar sont devenus héros d'un jour.

 


© 1999-2005 KnightWolf
page générée en 0.0323 secondes